Occlusion de pompe à insuline : comprendre, prévenir et réagir

occlusion pompe a insuline

Occlusion de pompe à insuline : comprendre, prévenir et réagir

Les pompes à insuline sont des dispositifs essentiels pour de nombreux patients atteints de diabète de type 1. Cependant, comme tout appareil médical, elles peuvent rencontrer des problèmes techniques, parmi lesquels l’occlusion de la pompe à insuline est l’un des plus sérieux. Cet article vise à offrir une compréhension approfondie de ce qu’est une occlusion de pompe à insuline, comment la prévenir, et quelles actions entreprendre en cas de survenue.

Qu’est-ce qu’une occlusion de pompe à insuline ?

Définition et Causes

Une occlusion de pompe à insuline est une interruption ou un blocage dans l’administration continue de l’insuline à partir de la pompe. Ce problème peut être causé par plusieurs facteurs, notamment :

  • Canules pliées ou obstruées. Les canules peuvent être en Téflon ou en Acier.
  • Bulles d’air dans le tube. Il est important de bien faire attention à supprimer l’air et les bulles dans la seringue de remplissage : une simple bulle d’air peut provoquer une occlusion.
  • Cristallisation de l’insuline. Il est essentiel de sortir l’insuline au moins quelques minutes  du réfrigérateur avant de remplir le dispositif. Les basses températures dans le dispositif de la pompe à insuline peut provoquer une occlusion.
  • Défaillance mécanique de la pompe

Ces occlusions peuvent se manifester par une augmentation rapide du taux de glycémie, des alarmes de la pompe, ou parfois rester silencieuses, provoquant des hyperglycémies inexpliquées.

 

Symptômes et Détection

Signes d’alerte

Les symptômes d’une occlusion de pompe à insuline peuvent varier, mais les signes les plus courants incluent :

  • Hyperglycémie soudaine et inexpliquée
  • Symptômes de cétose (nausées, vomissements, fatigue extrême)
  • Alarmes de la pompe signalant une occlusion

Importance de la surveillance continue

Avec les dispositifs modernes de surveillance continue du taux de la glycémie (CGM), il est plus facile de détecter les occlusions. Un schéma de glycémie présentant des hausses soudaines sans raison apparente doit alerter sur une possible occlusion. Les applications de suivi des capteurs de glycémie proposent désormais des alarmes permettant de détecter les hausses inopinées.

Prévention des occlusions

Bonnes pratiques pour éviter les occlusions

  1. Choisir le bon site d’insertion : Éviter les zones où la canule pourrait se plier (comme autour de la taille).
  2. Bien changer les dispositifs selon le mode d’emploi : Suivre les recommandations du fabricant pour le remplacement des tubes et canules, en général tous les 3 jours.
  3. Vérifier l’absence de bulles d’air : Prendre le temps de bien préparer le réservoir et les tubes.
  4. Utiliser des insulines compatibles : Assurer que l’insuline utilisée est bien adaptée à l’utilisation avec la pompe.

Innovations technologiques

Des avancées comme les cathéters à double port permettent de réduire les risques d’occlusion en offrant une voie alternative pour l’insuline en cas de blocage dans l’un des ports.

 

Que faire en cas d’occlusion ?

Étapes à suivre

  1. Réagir immédiatement : Si une alarme d’occlusion se déclenche, vérifiez immédiatement le site d’insertion et le dispositif.
  2. Changer le dispositif : Remplacez le dispositif si vous possédez le matériel nécessaire sur vous
  3. Surveiller la glycémie : Contrôlez fréquemment votre glycémie après avoir réglé le problème pour s’assurer qu’elle se stabilise.

Utiliser des stylos à insuline en secours

Il est crucial d’avoir des stylos à insuline comme solution de secours pour administrer des bolus correctifs, voire une insuline lente, en cas de défaillance de la pompe. Gardez toujours un kit d’urgence dans une trousse spéciale pour diabétiques avec vous.

Les occlusions de pompe à insuline peuvent représenter un danger sérieux pour les patients diabétiques de type 1, mais avec une bonne surveillance et des pratiques préventives adéquates, ces incidents peuvent être minimisés. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre professionnel de santé pour des conseils personnalisés et des solutions adaptées à votre situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *